Toutes les offres d'emploi handi-accessibles du secteur public, un site emploipublic.fr

Accueil > Travailler dans la fonction publique > Prise de poste et évolution de carrière > Progression de carrière

Travailler dans la fonction publique

Prise de poste et évolution de carrière

Progression de carrière

La fonction publique française est une administration de carrière. Tout au long de sa vie professionnelle, le fonctionnaire va pouvoir progresser en échelon et en grade. Depuis son recrutement et jusqu'à sa retraite, la carrière du fonctionnaire est soumise à un ensemble de dispositions statutaires fixées par la loi et par les règlements.

L’avancement
L’avancement d’échelon se traduit par une augmentation de traitement. Il a lieu de façon continue : chaque grade comporte plusieurs échelons et l’on avance d’échelon en échelon dans un même grade.
L’avancement de grade (au choix [proposition de la hiérarchie], sur tableau ou par concours interne) est une promotion qui appelle le fonctionnaire à des fonctions supérieures et entraîne le passage dans un grade supérieur.
Le principe de séparation du grade et de l'emploi garantit indépendance et mobilité au sein de la fonction publique.

Les concours internes
Sous certaines conditions d’ancienneté, l’agent peut s’inscrire à des concours internes ou passer des examens professionnels et bénéficier de formations. En cas de réussite, il change de grade à l’intérieur de son corps ou cadre d’emploi, ou change de corps ou cadre d’emploi. La grille d’arrivée est en général plus rémunératrice que la grille de départ et l’agent reçoit ainsi un salaire supérieur.

Les positions statutaires
Au cours de sa carrière, un fonctionnaire peut connaître différentes positions statutaires : activité (à temps plein ou partiel), mise en disponibilité, congé parental…
La mise à disposition permet de changer de fonction en restant rattaché à son corps ou cadre d’emploi.
Le détachement permet de changer de corps ou de cadre d’emploi de façon temporaire.

A noter : changer d’emploi à l’intérieur de son corps ou cadre d’emploi passe par une mutation.

Détachement, intégration dans l’administration d’accueil ou réintégration dans son corps d’origine sont facilités par la loi « Mobilité » du 3 août 2009.

Un dossier rédigé en partenariat avec Unith - Cap Emploi 

Site Unith - Cap emploi, s'ouvre dans une nouvelle fenêtre